HUITIÈMES OBJECTIONS

FAITES PAR MONSIEUR LAFESSE, DOCTEUR EN COMÉDIE

Lettre à Monsieur Descartes

Monsieur,

J’ai réussi à me procurer votre fameux ouvrage dont Monsieur Arnauld m’a entretenu il y a de cela quelques semaines. Il regrette par ailleurs, dans ce que vous nommez maintenant les « Quatrièmes Objections », de s’être fait vendre pour un fort prix votre excellent livre. Je lui ferais remarquer qu’un éditeur français, GF me semble-t-il, a eu l’audace immense de faire paraître vos travaux pour une somme inférieure à celle demandée par l’organe de l’École : le Monde de la philosophie. Restons en là à ce propos, et pardonnez moi je vous prie de vous faire si promptement, ainsi qu’à Monsieur Arnauld, une remarque.

Je me permets de relever un passage de la lettre du susdit où, vous citant, il vous discute : « Enfin, il dit qu’il « est manifeste, par la lumière naturelle, que la création n’est distinguée de la conservation que par la raison ». Mais il est tout aussi manifeste, par la même lumière naturelle, que rien ne se peut créer soi-même, ni par conséquent aussi se conserver. » Je n’entrerai dans vos hautes disputes dont j’entends assez peu. Néanmoins, vous me laisserez revenir sur ce que je vous disais dans une très ancienne lettre que je vous adressai autrefois. Je vous y parlais de ma notion de « constat d’évidence » par laquelle « on constate des évidences ». Je développais quelques exemples que je me permets de rappeler à votre attention. À une personne de bonne naissance, je l’interpelai : « Je constate que vous êtes une Tortue Ninja. » ; à une Dame je fis remarquer : « Bonjour Madame, je constate que moi Tarzan, toi Jane. » et à une autre : « Bonjour Madame, je constate que bonjour Madame . » et à un Théologien de la Société de Sorbonne, j’affirmai : « Je constate que vous n’êtes pas français : vous n’avez pas de baguette. » Quoi que je considérais tout cela comme des amusements, je crains que vous n’ayez accordé trop de sérieux à mes agissements. C’est sans mépris pour votre entendement que je vous fais remarquer que cette notion de « constat d’évidence » n’est point un objet sérieux. Celui-ci n’est qu’une pure chimère de mon esprit ne visant qu’à placer en fâcheuse posture mon interlocuteur. Tout cela ne relève donc en rien d’un véritable constat.

Ce que j’aurais le plus à craindre, est que vous m’auriez pris comme énonçant des vérités et que vous et Monsieur Arnauld auraient formé l’idée de « lumière naturelle » à partir de ce que je me permis de nommer « constat d’évidence ». Car, par là-même, vous feriez erreur sur mes intentions. Ces amusements d’enfant que je vous envoyai naguère n’ont rien de commun avec la philosophie que vous développez de façon tout à fait magistrale. Il ne fallait y voir rien de spéculatif et ainsi rien qui ne devait donner lieu à cette idée de « lumière naturelle ». Si mes constats par évidence ne sont rien que des objets frivoles, je crains que ce que vous énoncez grâce à la « lumière naturelle » soit de même nature. Je ne cherchais qu’à vous exposer que généralement les évidences sont ce qu’il y a de plus digne de risée face à la vérité que Dieu tient en lui-même. Je suis d’avis que la « lumière naturelle » n’est point adéquate pour nous faire découvrir la vérité que Dieu a mise dans le monde, et je pense de façon très évidente que vous me concéderez ce point.

Je me permettrai de lire tous vos savants ouvrages en entendant cette idée de « lumière naturelle » comme une reprise maline des obscurités de l’École. Vous recommandant à Dieu, je le prie de continuer à vous apporter son soutien afin que vous puissiez avancer dans ces choses que le commun n’entend généralement point, ou tout du moins, sans votre lumière ou bien sans celle de Dieu. Adieu.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Philosophie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s