Le B.A.-ba du BAC

http://www.utc.fr/~aleverge/PREP/pages/exercices/images/la_classe.png

Le mois de mai est terminé, les marchands rangent les étals où s’empilaient toutes les commémorations du défunt d’il y a quarante ans. Mais, comme la nature a horreur du vide, calée entre la fête des pères, tu trouveras la fameuse rengaine sur ce fameux rite : le BAC. C’est France Culture qui s’y colle avec « La leçon de philo », de la philo en barre, pour les exams (http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/dossiers/2008/bacphilo/report_carnet1.php).

  • Pas facile de briller au bac, dans l’épreuve de philosophie.

    Petite assertion péremptoire qui n’est peut-être qu’une vague réminiscence (ça c’est Platon, dit le professeur) des mauvais souvenirs du rédacteur. À moins que ce ne soit la sagesse séculaire profane : « La philo, c’est dur. » Ou alors, est-ce un simple rappel au petit lycéen dont le papa et la maman écoutent ces ondes culturelles, afin qu’il fasse honneur à son rang social et au temps passé par ses parents à l’écoute de cette radio du service public ?

  • A moins d’avoir un professeur particulier comme Raphaël Enthoven.

    Au problème, le remède. Pour briller, utilisez le nouveau cirage Enthoven ; en vente dans votre magasin le plus proche. La leçon est finie ! Pour de nouvelles révisions, rendez-vous sur notre page bibliographie! Toutes ces exclamations enthousiastes te porteront à jeter un oeil à cette liste d’ouvrages. Et là : surprise ! Raphaël Enthoven, André Comte-Sponville, Montaigne, la voie du milieu (22 €) ; Raphaël Enthoven, Nicolas Grimaldi, Platon, la pensée magique (22 €) ; Raphaël Enthoven, Jacques Darriulat, Luc Ferry, Kant, La tête dans les nuages (22 €) ; Raphaël Enthoven, Frédéric Worms, Juliette Simont, Sartre, La liberté dans tous ses états (22 €) ; Raphaël Enthoven, La philosophie – un jeu d’enfant : la philosophie à portée de main (5,90 €). Décidément, avec toutes ces productions, Raphaël tient vraiment à ce que tu brilles pour le bac de philo ! 93,90 € le pot de paillettes pour copie de philo.

    Le professeur appréciera aussi la remarque : Pas facile de briller au bac, dans l’épreuve de philosophie. A moins d’avoir un professeur particulier comme Raphaël Enthoven. Le zozo qui t’a causé philo pendant un an, tu oublies c’est des conneries. En 27 minutes, trois minutes par penseur, à toi les clefs de la réussite scolaire, et, le jour des résultats, le bisou de maman.

  • Le producteur des « Nouveaux chemins de la connaissance » brosse le portrait de quelques philosophes incontournables.

    Il lui a fallu de bien petites brosses pour faire de si petits portraits de 3 minutes chacun. Il s’agit surtout pour Raphaël de tamponner ce qui est « lisible« . Non, cela ne signifie pas, comme le disait le curé à ton papa et à ta maman, que ce livre ne corrompra pas leur petite âme, mais plus prosaïquement, que toi y en a pouvoir comprendre quoi dit le Monsieur ; le reste, le sérieux, le difficile, l’obscur, l’exigent, le lourd, le grave, c’est pour Raphaël et ses acolytes, les philosophes, les vrais (Platon, encore ?).

  • Prenez des notes…

    Sur Platon, à retenir : ne pas citer l’allégorie de la caverne. Le correcteur pourrait croire que tu as suivi les cours de ton prof et non ceux d’ « un professeur particulier comme Raphaël Enthoven ». Quelqu’un a prononcé une conférence sur l’allégorie de la caverne devant la Société philosophique du Québec (http://www.erudit.org/revue/ltp/1985/v41/n3/400191ar.pdf) ? C’est qu’il n’a rien lu d’autre ! Par contre « il faut lire en entier, évidemment » le Discours de la méthode. Pourquoi ? On n’en sait rien, retiens juste qu’après tout, ce n’est pas rien d’avoir « un professeur particulier comme Raphaël Enthoven ».

Publicités

8 Commentaires

Classé dans Philosophie, Société

8 réponses à “Le B.A.-ba du BAC

  1. Rémi Verger

    Pas facille de briller tout seul, sans reprendre les idées de ton maître. Tutoiement, Enthoven…
    Un professeur particulier pour la fin de tes études ? Tu peux devenir anarchiste aussi et acheter du cassis pas cher au Lidl (pour faire voir qu’on est prolo), ça t’aidera pour l’agreg.

  2. Sélection des meilleurs morceaux de même espèce :

    * Corvus corax
    Toi y’en a bien singé ton maître. Toi peut être satisfait. Toi devrais changer Le Monde (pas bien) par Figaro (pas bien), Libé (pas bien), Les Echos (pas bien), Bibi Fricotin (pas bien) et Fripounet (pas bien), Cratylogos (bien !). Singerie informelle passe-partout, posture pseudo critique, geste. Li petit nègre, moi y’en a savoir ici où il est. Craty-critique ou logos-cacahuète ?
    * Corvus corax
    Hélas toujours les mêmes références, celles de vos maîtres. Soyez original, allez chercher votre citation un plus loin que celle qui orne la page d’accueil d’un autre… Seriez-vous myope ? Pauvre serf attaché à sa tenure et payant corvée à son seigneur (corvée pas corvus, ne mélangez pas tout). La trifonctionnalité crétinlégo, la trifonctionnalité !
    * Oeil Cynique
    Preuve en est ici de la validité de notre schéma sur la trifonctionnalité où Cratylogos est un grenier (son site est une parcelle ensemencée ou inséminée), et Wonder celui d’ensemenceur (la faucille ou la grande faucheuse de Supelec, émoussée par la censure du Monde, se retrouve réaiguisée ici). Etre rémouleur sur le site de celui que l’on éjecte de ses propres liens…
    Bien à vous face à l’adversité des boutonneux en meutes.

    Cher Rémi, comme vous savez, vous, « briller tout seul » (reprendriez-vous les termes de l’esclave ?), je suis d’emblée contraint de révoquer l’idée selon laquelle vous prieriez à la chapelle de l’Oeil cynique (http://www.oeil-cynique.org/). Hélas en effet, c’est l’ophtalmologie de Diogène qui, par ses réflexions métaphysiques semblables aux vôtres, a déjà pris la place au jeu de la chaise critique musicale. Quoi qu’il est vrai, vous êtes en conformité avec la coutume qui veut que « qui part à la chasse perd sa place ».

  3. Judas Iscariote

    Mon pauvre ami,

    Cinématographiquement, vous êtes ce qu’on appelle « un second couteau », soit une lame émoussée qui cherche éperdument une pierre à aiguiser du côté de Troyes. Géographiquement, la nature calcique du terrain champenois rend votre dentition entartrée (ou laiteuse) ce qui signifie qu’il vous faut du vinaigre (de Lidl) afin de la décrasser de ses scories dolomitiques. Historiquement, je vous renvoie à l’Evangile de Matthieu (27-48) où il est dit « Et aussitôt l’un d’entre eux courut et prit une éponge, et l’ayant remplie de vinaigre, la mit au bout d’un roseau, et lui donna à boire ». Vous avez un christomimétès à portée de gaule. Encore un effort, bandez verve et verge de phragmite, le mimétisme sera plus net et vous aurez votre place, tel le bon larron (ou ladre) à Sa droite.

    Signé : Judas (sur le Mont des Oliviers) qui parie trente deniers sur l’aide prochaine du maître qui vous doit – quand même – un fragment de son apostolat. Draisienne, barbiche et sandales.

    PS. Une pensée au mauvais larron (Nicotinamide) et à la pleureuse Marie-Madeleine nous ramenant à Jean-Luc (pas Elsa) Godard dans « Je vous salue Marie ». Film remarquable que vous n’avez pas vu.

  4. Contrit, je dois bien avouer que de votre logos spermatikos, il exhale une bonne odeur de merde : le besoin d’exhiber ses petites références, les gamins comparent leur zizi, d’autres leurs piles de livres, de films et surtout cette sorte de racisme géographique ridicule et puant où, là encore, vous arrivez trop tard, l’Oeil cynique ayant déjà occupé le créneau.

    Vous souhaitant une bonne communion sous les deux espèces,
    Cyniquement vôtre.

  5. Acrocephalus schoenobaenus

    Réponse de vassal.
    Voici la charte du suzerain d’où elle découle (sperme, zizi…).

    http://bernat.blog.lemonde.fr/2006/02/24/2006_02_contrehistoire_/

    Ne penses-tu pas à un complot des cyniques ? Le WTC 7, Corvus Corax, tes légos et ta petite communion… il faut avoir l’âge de raison. Puisqu’ils ont occupé le « créneau », il te reste le moellon. Tu vois, nous restons au niveau de ta dent de lait.

    Un boudoir ?

  6. Avec ta verge (« bandez verve » dis-tu, esclave du zizi critique critique toi aussi ?), tu tapes pour délit de servage. Mais je te dis te prendre garde au retour de bâton : tu nous rejoues l’air de pipeau cynique avec les mêmes ornements (les musicologues les plus joueurs pourront les lister). Et toi, puisque, apparemment, il faut se décider, tu choisis quoi : maître ou disciple ?

  7. « Bandez verve et verge de phragmite » ?
    Bander = tendre avec effort le long roseau et son éponge imbibée de vinaigre pour abreuver le maître. Qui a parlé de zizi ? Seulement toi petit fripon aux cartes de géographie (pas le papillon) ; nous revoilà au soubassement calcaire de ta critique. Tu t’y emmènes tout seul.
    Quant à ta verve, elle reste verte.
    Bonne nuit.

  8. Signé : Judas (sur le Mont des Oliviers) qui parie trente deniers sur l’aide prochaine du maître qui vous doit – quand même – un fragment de son apostolat.

    Bien vu ! La paire est bien là, mais, hélas, pas la bonne. Tant pis, tout le monde n’a pas le coup d’Oeil.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s